19 avril 2008

IA - SHS : Les interfaces en 2020.

L'évolution de l’informatique en 2020 fera disparaître toute frontière entre homme et ordinateur.
C'est ce que prédit Microsoft Research à la suite d'un atelier de prospective sur l’évolution des interfaces hommes machines (IHM).
Un rapport sur ce que devraient être ces interfaces en 2020 est accessible ici (.pdf).
selon ce rapport, et d’ici 2020, la parole et les gestes joueront un rôle central dans nos relations aux machines. L'activité nerveuse sera utilisés pour contrôler les ordinateurs, notamment au service des handicapés. La connectivité omniprésente permettra aux systèmes d'être des substituts de la mémoire et d'aider le raisonnement humain. La traçabilité des déplacements, des actions et des positions va se généraliser et des dispositifs médicaux implantés permettront à certaines machines de devenir des parts humaines. L’informatique mobile sera remplacée par une informatique ubiquitaire où chacun aura accès à des milliers d’ordinateurs. Nos activités, enregistrées en continu, seront constamment disponibles.
Selon Richard Harper, coresponsable de cette publication et codirecteur du laboratoire des systèmes socio-numériques chez Microsoft, les auteurs, les concepteurs, distributeurs ou fournisseurs de services devront prendre en compte des valeurs humaines, telles que la confidentialité, la sécurité, la morale ou l’éthique.
(Via Internet Actu.)

DIV : Edward Lorenz est mort.

Le scientifique américain Edward Lorenz, considéré comme le père de la théorie du chaos et de l'effet papillon, est décédé mercredi à l'âge de 90 ans, a annoncé le Massachusetts Institute of Technology (MIT) où il avait été professeur.

Pour l'histoire :
C'est en 1961 qu'un météorologiste du MIT, Edward Lorenz, a découvert par hasard ce qui est aujourd'hui appelé l'effet papillon, alors qu'il expérimentait des modèles théoriques de l'atmosphère. Il constatait alors qu'un minuscule changement dans une partie du monde (le battement d'une aile de papillon au Brésil) pouvait conduire à des effets météorologiques les plus important (un hurricane en Alaska).
Lorenz proposa qu'un système déterministe tel que le temps météorologique était soumis à des transitions passant de l'ordre au chaos et surtout qu'ils échappaient à toute prédiction.
Une version ludique du modèle de calcul de Lorenz permet ici de visualiser sur un dessin dynamique la figure appelée "attracteur de Lorenz".